Réussir grâce à la veille géographique

Réussir grâce à la veille géographique

Share
Les chefs de file tirent parti de la puissance de la localisation pour gérer, développer et transformer leurs activités. Pour exploiter leur veille géographique, les organisations investissent dans les ressources humaines et dans les fonctionnalités afin de joindre une meilleure compréhension des « lieux » aux principaux aspects de leurs activités.

La veille géographique se définit par la capacité d’une organisation à puiser dans l’information géospatiale et à générer de l’information concurrentielle. Les organisations dotées de capacités de veille géographique bien développées utilisent la technologie, les données, les cartes et les analyses géospatiales à tous les niveaux pour éclairer leurs décisions, gérer leurs actifs, mobiliser leurs clients et stimuler l’innovation commerciale.

Réussir grâce à la veille géographique : les pratiques fondamentales

Afin de mieux comprendre la veille géographique, Esri Canada s’est associée à IDC pour mener un sondage auprès des gestionnaires et des cadres supérieurs de plus de 200 organisations canadiennes dans plusieurs secteurs d’activité. Le sondage a permis d’évaluer la perception de la veille géographique chez les chefs d’entreprise et de préciser les pratiques clés qui sous-tendent les capacités d’une organisation en matière de veille géographique, en particulier celles qui sont les plus étroitement associées à des résultats opérationnels.

Alors, qu’est-ce qui distingue les organisations qui obtiennent les meilleurs résultats opérationnels grâce à la veille géographique? L’analyse d’IDC a révélé l’ensemble suivant de pratiques essentielles à l’efficacité de la veille géographique.

Les cinq piliers de la veille géographique


Esri Canada et IDC ont aussi mis au point un modèle qui mesure le niveau de compétence d’une organisation en matière de veille géographique dans l’ensemble des pratiques qui favorisent des résultats opérationnels. Le sondage a permis de constater qu’en général, les organisations se classent dans un des cinq niveaux de compétence : avancé, en expansion, en émergence, en développement et déficitaire.

Faits saillants
  • 83 % des répondants ont noté que la veille géographique était « fondamentale » ou « très importante » pour le succès de leur organisation.
  • Les répondants ont indiqué que les investissements dans la veille géographique au cours des deux dernières années ont donné lieu à des améliorations dans les résultats opérationnels allant de moins de 5 % pour certains des premiers utilisateurs à plus de 25 % pour les organisations les plus matures.
  • L’amélioration de la productivité a été l’avantage le plus souvent cité attribuable à la veille géographique. Cependant, au fur et à mesure que le niveau de compétence progresse vers la catégorie « avancé », les organisations tirent parti de la veille géographique pour des utilisations plus stratégiques et plus concurrentielles, comme une amélioration de la marque et de la réputation. Inversement, les organisations de la catégorie « déficitaire » ont tendance à se concentrer sur les améliorations opérationnelles ou tactiques qui se traduisent par des économies de coûts.
  • Un score de maturité plus élevé en matière de veille géographique présente une corrélation avec un plus grand soutien à l’innovation de la part de la haute direction.

Apprenez-en davantage sur les pratiques essentielles en matière de veille géographique adoptées par les organisations très performantes. Télécharger le document d'information d’IDC et communiquez avec nous pour obtenir de plus amples renseignements.

Contactez-nous

Contactez-nous

Besoin d’aide pour choisir un produit? Des questions sur le prix ou le soutien?

Parlez à la bonne personne.

Remplissez notre formulaire en ligne.